Le Maroc continue la vaccination avec AstraZeneca malgré sa suspension par plusieurs pays

6766
DR.

Plusieurs pays européens ont suspendu leur campagne de vaccination avec le produit d’AstraZeneca et plusieurs agences et organisations, dont l’OMS, se réunissent en urgence demain pour étudier la sécurité du vaccin Suédo-britannique. De son côté, le Maroc choisit de poursuivre son injection et prévoit également une réunion du Comité scientifique afin de rendre une décision officielle.

Contacté par H24Info, le Comité national technique et scientifique consultatif de vaccination nous a confirmé qu’il allait incessamment rendre une décision au ministère de la Santé afin de statuer sur le vaccin d’AstraZeneca. En attendant, le royaume continuera à l’inoculer dans le cadre de sa campagne de vaccination.

« Nous sommes actuellement en train de compiler tous les éléments scientifiques afin de statuer sur l’imputabilité des effets évoqués (thromboses notamment) au vaccin d’AstraZeneca« , nous assure une source autorisée.

 

Lire aussi: Vaccin AstraZeneca: des allergies sévères ajoutées aux possibles effets secondaires

 

Ne faudrait-il pas toutefois suspendre par précaution son utilisation en attendant les résultats fournis par ces éléments ? Cela n’est pas nécessaire nous répond-on au niveau du Comité. Premièrement parce qu’aucun incident majeur n’est à déplorer au Maroc. Ensuite, parce que toutes les informations n’ont pas encore fait l’objet d’unanimité au sein des agences spécialisées. C’est le cas de l’International Society on Thrombosis and Haemostasis (ISTH), communauté scientifique internationale qui publiée un document de référence ne mettant pas en lien la formation de caillots sanguins avec l’injection du vaccin anti-covid.

Sans compter que le dossier reste éminemment politique et plusieurs parties évoquent le différend entre l’Europe et le Royaume-Uni pour expliquer la pression que mettent les pays sur le produit d’AstraZeneca. « Ce sont des considérations qui ne nous intéressent pas. Notre but est et reste avant tout scientifique », insiste notre source au sein du Comité scientifique marocain.

 

Lire aussi: Rome bloque l’exportation de vaccins AstraZeneca, une première dans l’UE

 

Pour rappel, plusieurs pays dont l’Allemagne, la France et tout récemment l’Espagne, ont annoncé la suspension par précaution de l’injection du vaccin AstreZeneca. Ce vaccin anti-covid reste le plus utilisé dans le monde avec plus de 25 millions de doses injectées.

Aujourd’hui, l’OMS a annoncé une réunion mardi 16 mars pour se prononcer sur la question et l’Agence européenne des médicaments tiendra une réunion similaire jeudi 18 mars.