Covid-19: qui peut être vacciné et qui doit éviter de le faire?

4009

Sur les réseaux sociaux circulent de fausses informations sans aucun fondement médical ou scientifique sur les vaccins anti-Covid-19 et les catégories devant bénéficier de la campagne de vaccination. Le point avec le médecin et chercheur en politiques et systèmes de santé, Tayeb Hamdi.

Dans le but de lever la confusion qui entoure cette question, le médecin et chercheur en politiques et systèmes de santé, Tayeb Hamdi revient sur les principales questions concernant les contre-indications à la vaccination anti-Covid-19, les effets secondaires de cette opération ainsi que la phase post-vaccination.

 

Les catégories bénéficiaires du vaccin:

– La grande majorité des citoyens adultes peuvent se faire vacciner en toute sécurité.

– Les personnes qui souffrent de maladies chroniques sont les premières devant être vaccinées contre le virus, à leur tête les patients qui souffrent notamment du diabète, de l’hypertension et de maladies cardiovasculaires, respiratoires, du foie et digestives ainsi que des divers types de cancers en dehors de la période de chimiothérapie.

– Il est conseillé aux personnes qui ont été atteintes de Covid-19 de recevoir le vaccin après quatre semaines d’infection.

– Les personnes qui souffrent de graves maladies telles qu’une température très élevée peuvent reporter la date de vaccination de quelques jours, sans s’abstenir de prendre leur dose de vaccin.

 

Les catégories qui ne peuvent pas bénéficier du vaccin:

– Les enfants de moins de 17 ans, en raison de la non introduction de cette catégorie dans la recherche clinique.

– Il n’est pas recommandé aux femmes enceintes et allaitantes de se faire vacciner pour le moment, en attendant la disponibilité de données scientifiques supplémentaires confirmant la sécurité de la vaccination pour elles.

– Les personnes qui souffrent de maladies auto-immunes sévères: leur nombre est très faible et elles sont généralement sous suivi médical. Leurs médecins leur recommandent de ne pas se faire vacciner.

– Les personnes qui prennent des médicaments qui affaiblissent significativement l’immunité (lors d’une chimiothérapie par exemple contre certains cancers). Ces catégories peuvent, dans la plupart des cas, bénéficier du vaccin lorsqu’elles ne sont pas soumises à ces traitements.

– Les personnes qui souffrent de l’hypersensibilité aux médicaments ou aux vaccins et qui ont déjà eu des crises sanitaires sévères: ces personnes doivent informer leurs médecins pour prendre la décision appropriée et les précautions nécessaires.

– Il est conseillé aux personnes qui ont présenté des symptômes d’anaphylaxie lors de la première dose de ne pas prendre la deuxième dose du vaccin.

 

Quels effets secondaires ?

Quelques effets secondaires légers des vaccins chez certaines personnes vaccinées après la première ou la deuxième dose:

– Douleur, rougeur, gonflement à l’endroit où l’injection a été faite, fatigue, maux de tête, douleurs musculaires, frissons, douleurs articulaires et fièvre. – Certains effets secondaires peuvent durer quelques heures ou 48 heures. La majorité de ces effets secondaires surviennent pendant les trois jours suivant la vaccination.

Après la vaccination

– Il est conseillé d’attendre la fin de la période d’observation, soit 15 minutes après la prise du vaccin, pour s’assurer de l’absence d’une réaction immédiate. – La personne vaccinée mène sa vie quotidienne d’une manière normale et prend ses médicaments et ses repas comme d’habitude sans aucune réserve ni modification, tout en respectant les mesures préventives jusqu’à ce que l’immunité collective soit acquise au sein de la société.