Covid-19 : le vaccin d’AstraZeneca sous le microscope de l’Union européenne

415

La société pharmaceutique a démenti les informations relayées par deux journaux allemands qui remettent en cause l’efficacité de son vaccin anti-Covid-19 sur les personnes âgées. La commission de vaccination allemande a déconseillé jeudi le vaccin AstraZeneca pour les plus de 65 ans, alors que l’Agence européenne du médicament (EMA) se prononce ce vendredi sur l’autorisation dans l’UE du vaccin.

« Les articles selon lesquels l’efficacité du vaccin AstraZeneca/Oxford n’est que de 8% efficace chez les adultes de plus de 65 ans sont totalement faux », a déclaré un porte-parole du groupe suédo-britannique.

Alors que la société attend ce vendredi une décision de l’Agence européenne du médicament sur l’approbation du vaccin au sein de l’UE, les tensions sont montées d’un cran entre Londres et Bruxelles autour de ce vaccin développé en partenariat avec l’Université d’Oxford après l’annonce par AstraZeneca qu’elle ne pourrait pas fournir à temps les quantités hebdomadaires auxquelles elle s’était engagée en raison d’une « baisse de rendement » sur un de ses sites de fabrication.

Cet argument ne semble pas avoir convaincu la Commissaire européenne à la Santé, Stella Kyriakides, qui a qualifié « d’inacceptable » l’intention d’AstraZeneca de livrer, dans les prochaines semaines, « nettement moins de doses du vaccin que ce qui avait été convenu et annoncé ».

Le vaccin AstraZeneca/Oxford est le premier vaccin, dont les résultats ont été publiés dans des revues scientifiques et a été approuvé par la prestigieuse revue médicale The Lancet. Des études cliniques ont montré que ce vaccin se caractérise par un haut degré de sécurité, car il ne provoque que des effets secondaires bénins tels que maux de tête, fièvre, douleur et rougeur au point d’injection.

Contrairement aux vaccins américains Pfizer-BioNTec et Moderna, qui nécessitent des températures extrêmement basses atteignant -70 °C pour le premier et -20 °C pour le second, le stockage et le transport du vaccin AstraZeneca/Oxford nécessitent des températures entre 2°Cet 8°C, c’est-à-dire à l’intérieur de réfrigérateurs ordinaires à l’instar d’autres vaccins utilisés auparavant.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson, dont le pays a approuvé l’usage du vaccin y compris pour les personnes âgées, a noté que l’autorité britannique des produits de santé a jugé le vaccin « très bon et efficace », et qu’il offre « un haut degré de protection ».

 

– Données « insuffisantes » –

 

Concernant AstraZeneca, la recommandation des experts allemands intervient alors que l’Agence européenne du médicament (EMA), basée à Amsterdam, devrait se prononcer vendredi sur son autorisation dans l’Union européenne. Une conférence de presse virtuelle est prévue à 14H00 GMT.

Faute de preuve d’efficacité pour les plus âgés, « le vaccin Covid-19 d’AstraZeneca est actuellement recommandé uniquement pour les personnes âgées de 18 à 64 ans », estime la commission allemande de vaccination (STIKO). Selon elle, « les données disponibles actuellement sont insuffisantes pour évaluer l’efficacité du vaccin au-delà de 65 ans ».

Si son accès devait être réservé uniquement aux moins de 65 ans, cela contraindrait la plupart des gouvernements européens à réexaminer leur stratégie axée sur la vaccination prioritaire des plus âgés.

Les pays européens se plaignent de la lenteur de fabrication des vaccins, mis au point en un temps record.

Pour autant, 70% des doses administrées actuellement le sont dans les pays riches (Europe, USA et pays du Golfe).

Le roi du Maroc Mohammed VI a été vacciné jeudi, donnant le coup d’envoi d’une campagne nationale de vaccination. L’Algérie voisine lui emboîtera le pas samedi avec le vaccin russe Spoutnik V.

Quelque 20.000 doses du vaccin russe sont par ailleurs arrivées jeudi en Bolivie, premier lot d’une commande totale de 5,2 millions de doses.

 

– Ne pas « baisser la garde » –

 

Aux Etats-Unis, pays le plus touché au monde (plus de 429.202 décès pour 25.598.359 cas), deux premiers cas du variant sud-africain ont été détectés, en Caroline du Sud. Les autorités n’ont pas établi de lien entre les deux malades, ni identifié de voyage récent susceptible d’avoir causé ces infections.

En Europe, l’OMS a exhorté jeudi à ne pas « baisser la garde » sur les restrictions.

La pandémie ne cesse de s’aggraver: mercredi, un nouveau record quotidien a été battu, avec 18.000 morts recensés à travers le monde.

Au total, le Covid-19 a fait au moins 2,17 millions de morts et contaminé plus de 100,8 millions de personnes, selon un bilan établi par l’AFP jeudi. Et d’après l’OMS, les nouveaux variants du coronavirus ne cessent de se propager: celui apparu en Grande-Bretagne s’est étendu à 70 pays, dont les Etats-Unis, et le variant sud-africain à 31 pays.