Salé: un ancien combattant marocain de Daech écope de 5 ans de prison

Crédit: DR.

La Chambre criminelle de première instance chargée des affaires du terrorisme près l’annexe de la Cour d’appel à Salé a prononcé, jeudi, des peines allant de 1 à 5 ans de prison ferme à l’encontre de 13 personnes poursuivies dans des affaires distinctes liées au terrorisme.
Ainsi, la Cour a condamné à 5 ans de prison ferme deux mis en cause pour « constitution d’une bande criminelle en vue de préparer et commettre des actes terroristes, apologie d’une organisation terroriste et tentative de rejoindre une organisation intégriste ».
L’un des accusés, qui avait rejoint les rangs du groupe intégriste « Daesh » avait été remis par les autorités syriennes au Maroc, en septembre 2017 à l’aéroport Mohammed V à Casablanca.
Par ailleurs, la Cour a prononcé, dans des affaires distinctes, des peines de 4 ans de prison ferme à l’encontre d’un mis en cause et de 3 ans de prison ferme à l’encontre de quatre accusés, ainsi qu’une peine de 3 ans de prison ferme à l’encontre de deux accusés dans une autre affaire, dont l’un d’entre eux a été extradé par les autorités turques vers le Maroc pour « sa liaison présumée avec des personnes s’activant dans des organisations terroristes ».
La Cour a, aussi, condamné à un an de prison ferme un accusé poursuivi en état de liberté provisoire et à un an de prison ferme assorti d’une amende de 5.000 DH un autre mis en cause, pour « apologie d’actes terroristes et d’organisation terroriste et tentative de rejoindre l’organisation de Daesh en Syrie et en Irak ».