Sajid veut rompre son alliance avec le RNI

119
DR

L’alliance politique entre l’Union constitutionnelle (UC) et le Rassemblement national des indépendants (RNI) vit-elle ses derniers jours? Mohamed Sajid a convoqué une réunion du bureau politique afin de trancher l’avenir de l’alliance entre les deux partis.

Annoncée comme une alliance stratégique lors de sa constitution, la relation entre le RNI d’Aziz Akhannouch et l’UC de Mohamed Sajid semble se dégrader. Dans sa livraison du week-end, Al Massae rapporte que le secrétaire général de l’UC, Mohamed Sajid a convoqué d’urgence une réunion du Bureau politique afin de mettre un terme à la relation entre les deux formations qui composent un seul et unique groupe parlementaire à la Chambre des représentants.

Al Massae croit savoir que cette réunion a été organisée suite à l’annonce des résultats des élections partielles de la région de Béni-Mellal, remportée par le candidat de l’Union constitutionnelle. Lors des votes, les élus du RNI ont choisi de voter pour la candidate du Mouvement populaire, Halima El Assali. Les ténors de l’UC ont considéré que le RNI les a trahis, ce qui nécessite selon eux des clarifications et même une fin de l’alliance entre les deux formations politiques.

Lire aussi: Mohamed Sajid contre les "attaques personnelles" dans le débat politique

Autre raison de la colère des Ucistes: la gestion et la présidence du groupe parlementaire du rassemblement constitutionnel. Certains représentants de l’UC ont demandé à leur chef de fil de rompre l’accord scellé avec le RNI et de créer un groupe parlementaire indépendant du parti de Aziz Akhannouch. Les députés de l’UC estiment qu’ils ne sont pas respectés par l’actuel président du groupe et avaient demandé son départ ou un changement de méthodes mais en vain.