Saison agricole: Jamila Afif plaide pour l’accélération des projets de dessalement d’eau de mer

686

La saison agricole sera probablement marquée cette année encore par la sécheresse. Ce pour quoi des voix s’élèvent plaidant pour une accélération de projets de dessalement de l’eau de mer.

La député Jamila Afif du Parti authenticité et modernité (PAM) a plaidé pour l’accélération des projets de dessalement d’eau de mer, pour venir en aide aux agriculteurs, notamment  dans les régions du Sud du royaume, où les ressources en eau se font très rares.

Dans sa plaidoirie, Jamila Afif a souligné la grande fragilité des agriculteurs à l’aube de la saison agricole 2020-2021, demandant ainsi une intervention urgente, écrit le quotidien Al Massae dans son édition du lundi 9 novembre. Une intervention visant d’abord à une meilleure distribution des réserves d’eau stockées dans les barrages, mais aussi à l’accélération de projets de dessalement d’eau de mer.

 

Lire aussi: Sahara: les principaux points du discours royal de la Marche Verte

 

Une volonté affichée par le royaume et que rappelait encore le roi Mohammed VI dans son dernier discours à l’occasion du 45ème anniversaire de la Marche Verte, poursuit la députée.  En effet, «le Maroc continuera à œuvrer pour le développement d’une véritable économie maritime dans ces territoires que nous chérissons tant (…) il importe d’investir dans les espaces maritimes, tant pour le dessalement de l’eau de mer que pour l’exploitation des énergies renouvelables d’origine éolienne ou hydrolienne», soulignait le roi.

Le pays a d’ailleurs récemment obtenu un prêt de 5 millions d’euros pour la réalisation de deux stations de dessalement d’eau de mer dans les villes de Assa Zag et Moulay Brahim, auprès du gouvernement espagnol.