Saisie de près de 500.000 comprimés de substances psychotropes illégales

240
DR.

La police a saisi près de 500.000 comprimés de substances psychotropes illégales qui se trouvaient dans un conteneur à destination « d’un pays subsaharien », lors d’une opération menée jeudi soir dans le gigantesque port de Tanger (nord) sur le détroit de Gibraltar.

« Selon les données préliminaires de l’enquête, la drogue était dissimulée dans un conteneur emporté à bord d’un navire en provenance d’un pays asiatique et à destination, de manière illégale, d’un pays de l’Afrique subsaharienne », indique vendredi un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

L’opération a été menée conjointement avec l’Administration américaine de lutte contre les drogues (DEA), selon la même source.

La police marocaine a saisi en 2020 plus de 470.000 comprimés de substances psychotropes illégales, soit une baisse de 66% par rapport à l’année précédente, selon les chiffres officiels.

Mais le cannabis reste en tête des drogues confisquées dans le royaume, avec 217 tonnes saisies en 2020.

La DGSN a été chargée de coopérer avec Interpol et avec la DEA pour « déterminer tous les ramifications et liens internationaux éventuels de cette affaire avec les réseaux du crime organisé, actif à l’international dans le domaine du trafic illégal de drogues et psychotropes », ajoute le communiqué.

Les autorités marocaines assurent faire des « efforts intenses et continus » pour lutter contre le trafic de stupéfiants.