Sahara: le Polisario réagit à la colère du Maroc

40582
Crédit: DR.

Le Front Polisario est sorti de son mutisme après la colère exprimée par le Maroc suite aux «incursions du Polisario» dans la zone tampon. Les séparatistes se sont même dits prêts à faire la guerre en cas d’attaque du Maroc.
«L’armée de la libération sahraouie est disposée à répondre avec force à toute tentative marocaine portant atteinte aux territoires libérés (Zone tampon, ndlr)». Cette salve émane de Mhammed Kheddad, membre du Secrétariat national du Polisario et coordinateur du Front avec la Minurso, qui s’est exprimé ce lundi chez l’agence de presse algérienne APS.
Cette sortie intervient en réaction à la colère exprimée par le Maroc suite à ce que les autorités du royaumes ont qualifiés d’ «incursions du Polisario» dans la zone tampon, à l’est du mur des sables. Faisant fi des menaces du Maroc, dont les autorités se sont dites prêtes à toutes les éventualités, y compris la guerre, Kheddad a affirmé que le «Front Polisario est également disposé à répondre avec rigueur à toute menace pouvant porter atteinte aux territoires libérés (Zone tampon, ndlr)».
«Toute tentative visant à altérer la réalité, le confrontera à l’armée de libération populaire sahraouie», a ajouté le dirigeant séparatiste. Cette sortie intervient au moment où l’ONU, par la voix de porte-parole de son secrétaire général Stéphane Dujjaric, a indiqué que la Minurso «n’avait observé aucun mouvement d’éléments armés» dans la zone tampon.
Le chef du gouvernement marocain, Saad Dine El Othmani, avait quant à lui affirmé ce lundi que le Maroc «n’accepte pas et n’acceptera jamais le changement des données existantes sur le terrain dans la zone tampon, particulièrement la construction de certaines bâtisses», ajoutant que le roi Mohammed VI «a fait part au Secrétaire général des Nations Unies de son rejet des provocations des séparatistes» et qu’il allait «informer tous les dirigeants de pays amis des derniers développements que connait la région».