Sahara: l’envoyé spécial de l’ONU « encouragé » après sa première tournée dans la région

3575

L’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Horst Koehler, s’est déclaré « encouragé » après sa réunion, mercredi, avec les membres du Conseil de sécurité qu’il avait briefés notamment sur sa dernière tournée dans la région.

« Je suis encouragé ». C’est ainsi qu’a répondu l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Horst Koehler à des journalistes qui l’interrogeaient sur le déroulement des consultations qu’il a tenues à huis clos avec les membres du Conseil de sécurité.

Le président en exercice du Conseil de sécurité en novembre, l’ambassadeur italien Sebastiano Cardi, a ensuite souligné le « soutien » de ses membres aux démarches de l’envoyé spécial.

Selon lui, Horst Koehler a évoqué une « attitude constructive » des parties et « de bons sentiments ». « Il va se mettre à travailler », a-t-il ajouté sans indication sur les prochaines étapes.

Par ailleurs, avant le début de ces consultations, l’Ambassadeur de France à l’ONU, François Delattre, avait déclaré à la presse que la récente visite dans la région de Koehler s’inscrivait dans le cadre du « nouvel élan » pour le règlement de la question du Sahara.

Delattre a estimé que la récente visite dans la région de l’Envoyé personnel du Secrétaire général « s’inscrit dans le cadre du nouvel élan prenant place dans ce différend, et que nous accueillons très favorablement ».

Pour sa part, l’ambassadeur de Suède à l’ONU, dont le pays siège actuellement au Conseil de sécurité en tant que membre non permanent, a dit « soutenir fortement une revitalisation du processus » de règlement de la question du Sahara.

« Nous soutenons fortement une revitalisation (…) de ce processus et nous allons essayer de lui conférer une nouvelle dynamique », a-t-il déclaré à la presse.

Avec agences