Sahara: la France appelle à « tout faire pour éviter l’escalade »

1481
Le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian intervenant lors du point de presse conjoint avec le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, le 09/11/2020, à Rabat. MAP

La France a appelé vendredi à « tout faire pour éviter l’escalade » au Sahara après le lancement d’une opération militaire par le Maroc et l’annonce par le Front Polisario de la fin d’un cessez-le-feu datant de 1991.

« La France appelle aujourd’hui à tout faire pour éviter l’escalade et à revenir au plus vite à une solution politique », a déclaré le ministère français des Affaires étrangères à l’AFP.

« Ces événements démontrent l’importance d’une relance rapide du processus politique, qui passe notamment par la nomination dans les meilleurs délais d’un nouvel Envoyé personnel du Secrétaire général des Nations unies », a-t-il ajouté.

Les troupes marocaines ont lancé vendredi une opération dans la zone-tampon de Guerguerat, à l’extrême sud de l’ex-colonie espagnole, pour rouvrir une route bloquée vers la Mauritanie voisine.

Ces derniers jours, le roi Mohammed VI avait échangé des messages avec l’ONU, la France, les Etats-Unis, la Mauritanie, et d’autres pays impliqués dans le dossier pour les prévenir de l’opération.

Paris a exprimé « publiquement sa préoccupation quant au blocage de ce point de passage et aux difficultés qu’il engendre », a-t-on souligné au Quai d’Orsay.

Le ministre des Affaires étrangères Jen-Yves Le Drian – qui était lundi à Rabat – s’en est « entretenu avec ses homologues marocain et algérien », a-t-on ajouté.