Sahara: le chef du Polisario à La Havane après le rapprochement Maroc-Cuba

Le chef du Front Polisario, Brahim Ghali, était attendu ce jeudi à La Havane pour y rencontrer le président Raul Castro. Une visite qui intervient juste après le rétablissement des relations diplomatiques entre Cuba et le Maroc.

Cette visite de trois jours du chef du Polisario serait l’occasion d' »entretiens officiels » avec le président cubain, selon un bref communiqué.

Le mois dernier, Rabat et La Havane avaient annoncé le rétablissement de leurs relations diplomatiques. Les liens entre les deux pays avaient été rompus en 1980 dans la foulée de la reconnaissance par Fidel Castro de la république fantoche de la RASD.

Fin avril, Cuba avait toutefois tenu à rappeler au Polisario sa « position solidaire et invariable en faveur de l’autodétermination, précisant que c’était le Maroc qui avait décidé de renouer « unilatéralement » et « sans condition » ses liens diplomatiques avec l’île communiste.

Avec l’Algérie et l’Afrique du Sud, Cuba est un soutien historique du Front Polisario.

Le 1er mai, un haut responsable du Polisario a indiqué que son mouvement était « prêt à entamer des négociations avec le Maroc sur la base du droit des Sahraouis à l’autodétermination » alors que Rabat propose une autonomie sous sa souveraineté, une solution largement soutenue par la communauté internationale.