Safi: un projet « royal » accuse un retard de 8 ans

152

Les travaux de Borj Nador sont toujours en cours et le délai de livraison n’a pas été respecté. Ce projet « royal » qui devait bénéficier à une population de 20.000 personnes, accuse un retard de 8 ans.

Huit ans. C’est le retard pris par les travaux du projet immobilier Borj Nador inauguré par le roi à Safi, rapporte Al Akhbar dans son édition du mercredi 30 janvier 2019. Selon la même source, 20.000 personnes devaient profiter de ce projet immobilier mais les installations importantes n’y ont pas encore vu le jour. Tout juste trouve-t-on retrouve un espace vert de plus de 10 hectares dans le secteur de Sidi Bouzid au nord de la ville.

 

Lire aussi: Diapo. Quand les rugbymen de Safi rendent hommage à leur ville

 

A en croire le quotidien, le projet, lancé par le roi Mohammed VI en 2008 et doté d’une enveloppe globale de 1,467 millions DH, souffre de plusieurs problèmes. Le quotidien cite le retard, le non-respect de la date de livraison initiale, le non-respect des cahiers de charge ainsi que la fin de la validité des autorisations délivrées à la société Al Omrane, porteuse du projet.

En plus de ces problèmes, Al Akhbar croit savoir que l’espace vert du projet Borj Nador ne figure pas dans le dernier plan validé par la commune de Safi. Cet espace vert était inclus dans la maquette du projet, montrée au souverain lors du lancement de ce projet. La commune a accusé la réception du projet le 15 décembre 2016.