Saad Lamjarred renvoyé devant les assises par la Cour d’appel de Paris

Les déboires de Saad Lamjarred avec la justice n’en finissent pas. La Cour d’appel de Paris estime que le célèbre chanteur marocain doit être jugé devant les assises pour le viol dont l’accuse une jeune femme, indique Le Parisien ce mardi 21 janvier 2020.

Dans un nouveau rebondissement défavorable à Saad Lamjarred, la Cour d’appel a en effet infirmé la décision du juge qui avait requalifié en agression sexuelle les faits survenus en octobre 2016.

Selon la même source, la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris a décidé, dans un arrêt ce mardi, de renvoyer le chanteur devant la cour d’assises pour le viol présumé d’une jeune femme à l’hôtel Marriot à Paris, le 26 octobre 2016.

 

Lire aussi: Le règlement loufoque du concert de Saad Lamjarred en Arabie Saoudite

 

La cour d’appel infirme ainsi l’ordonnance rendue en avril dernier par la juge d’instruction qui avait requalifié les faits en agression sexuelle et violence, renvoyant l’artiste devant le tribunal correctionnel, poursuit la même source en précisant que son accusatrice, qui avait fait appel, vient donc d’obtenir gain de cause.

«Nous sommes satisfaits de cette décision. La chambre de l’instruction a fait une lecture et une analyse rigoureuse des faits, et n’a pas suivi le parquet qui demandait la confirmation du renvoi en correctionnelle. Le viol est un crime, c’est la cour d’assises qui est compétente», réagit Me Jean-Marc Descoubes, avocat de la plaignante, Laura P dans une déclaration accordée à Le Parisien.

A noter que le chanteur marocain n’a cessé de clamer son innocence, contestant tout acte sexuel et toute violence sur la jeune femme.