Réunion de haut niveau entre Sebta et Melilla pour contrecarrer le « blocus » marocain

4499
DR.

Les présidents régionaux de Sebta et Melilla se réuniront ce lundi pour élaborer «une stratégie pour contre-attaquer» les décisions récemment prise par le Maroc.

Prévue le lundi 17 février à Malaga, cette réunion de haut niveau à laquelle prendra part Juan Jesús Vivas, président de Sebta et Eduardo de Castro, président de Melilla, permettra de «préparer une série de mesures afin que les deux villes autonomes n’aient pas à dépendre du Maroc», rapporte l’agence espagnole EFE.

 

Lire aussi: L’Espagne à la rescousse de Sebta après l’interruption de livraisons de poisson par le Maroc

 

Il s’agira d’une «série de mesures pour répondre avec force à la pression que la ville subit de l’autre côté de la frontière, étant donné qu’ils essayent d’étouffer Ceuta», a expliqué le porte-parole du gouvernement local, Alberto Gaitán. Ces propositions, toujours selon le porte-parole «n’iront à l’encontre de personne, mais seront en faveur de Ceuta et Melilla,  de leurs intérêts et de ceux de leurs citoyens», note EFE.

Alors que les deux enclaves s’étaient adressées au président du gouvernement, Pedro Sánchez, le 23 janvier, elles précisent cette fois que certaines de ces mesures pourront être appliquées sans l’aval du gouvernement central.

 

Lire aussi: Sebta et Melilla suffoquent et se tournent vers le gouvernement central

 

Parmi les questions qui seront abordés, certains médias ibériques évoquent la fermeture des frontières décidée par le Maroc, ainsi que l’arrêt des subventions nominatives en faveur des deux villes et que le gouvernement central n’a pas prolongées. Ceci, en plus du sujet houleux des mineurs étrangers non accompagnés dans les deux enclaves.