Retour, en dix dates, sur le procès fleuve du Hirak du Rif

1465
Nasser Zefzafi. Crédit: DR.

Très tard dans la nuit du 26 juin, la Cour d’appel de Casablanca a prononcé des peines allant jusqu’à 20 ans de prison contre les détenus du Hirak du Rif. Un verdict jugé très sévère par la défense, qui ne sait toujours pas si les détenus vont accepter d’interjeter appel ou pas. Retour sur le procès du Hirak en dix dates clés.

  • Le 29 mai 2017: arrestation des leaders du Hirak dont Nasser Zefzafi. Les services de police parviendront à l’arrêter après quatre jours de cavalen après que Nasser Zefzafi ait interrompu le prêche du vendredi 26 mai de la mosquée Mohammed VI.

  • Juin 2017: enquête préliminaire au niveau du Parquet général près la Cour d’appel de Casablanca et transfert des détenus à la prison d’Oukacha .

  • Août 2017: décision du juge d’instruction de poursuivre 54 personnes devant la Chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca.
  • 9 septembre 2017: démarrage effectif du procès et présentation des détenus devant le juge.
Les détenus du Hirak lors d’une audience à Casablanca. DR.
  • 21 janvier 2018: fin des plaidoiries sur les moyens de formes et les vices de procédures et début des auditions des accusés.
  • 8 mai 2018: fin des auditions  des accusés.
  • 15 mai 2018: début du passage des témoins, dont l’imam de la mosquée interrompu par Zefzafi lors du prêche du vendredi.
  • 23 mai 2018 : Zefzafi et les leaders du Hirak entament une grève de la faim pour protester contre le traitement qui leur serait réservé en prison.
  • 4 juin 2018: les détenus du Hirak suspendent leur grève de la faim
  • 26 juin 2018: fin du procès et le juge distribue quelques 260 années de prison à l’encontre des 54 détenus du Hirak.