Remaniement ministériel: le roi n’a pas encore reçu les noms des ministrables

3468

Le remplacement des ministres limogés en octobre dernier par le roi, suite au rapport de la Cour des comptes accusant des retards d’exécution du projet Al Hoceima Manarat Al Moutawassit, est au point mort.

La liste des ministres proposés pour remplacer les membres du gouvernement limogés dans le cadre du « séisme politique » n’a toujours pas été remise au roi. C’est ce qu’a confié le chef du gouvernement Saad Eddine El Othmani à H24info, dimanche dernier, à l’issue du point de presse tenu à Rabat, après son élection entant que secrétaire général du PJD.

Le roi Mohammed VI avait limogé en octobre dernier quatre membres du gouvernement, Nabil Benabdellah et Houcine El Ouardi Ouardi du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS), Mohamed Hassad et Larbi Bencheikh du Mouvement Populaire (MP).

Le chef du gouvernement avait désigné trois noms pour remplacer par intérim les ministres limogés, il s’agit de Moulay Hafid Elalamy, ministre RNI de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Économie numérique, à la place Nabil Benabdallah au ministère de de l’habitat. Abdelkader Amara ministre de l’Équipement, du Transport, de la logistique et de l’eau, à la place de Houcine El Ouardi au ministère de la Santé. Mohamed Laarej ministre de la Culture et de la communication pour remplacer Mohamed Hassad au ministère de l’Éducation nationale. Larbi Bencheikh, secrétaire d’État limogé chargé de la Formation Professionnelle, n’a pas été remplacé.

Durant son dernier passage au Parlement, le chef du gouvernement a affirmé qu’il a reçu de la part des deux partis concernés par les limogeages, des noms proposés pour remplacer les quatre membres du gouvernement sanctionnés par Mohammed VI.

En vertu de l’article 47 de la constitution de 2011, le roi devrait nommer les nouveaux membres du gouvernement, sur proposition du chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani.