Rapport: les dépenses militaires du Maroc ont augmenté de plus de 50% en dix ans

462

Les dépenses militaires mondiales ont connu une hausse significative durant l’année 2020. Une augmentation également observée au Maroc qui se classe à la 40e place mondiale en matière de dépenses, gagnant ainsi 5 places en une année.

En 2020, «les dépenses militaires du Maroc étaient de 4,8 milliards de dollars», révèle le dernier rapport du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri). Ce chiffre constitue une hausse de près de 29% comparé à 2019 et de plus de 54% par rapport à 2011

Le royaume figure parmi les 10 pays dont les dépenses militaires pèsent le plus dans le PIB. Parmi eux, on retrouve Oman (11% du PIB), Arabie saoudite (8,4%), Koweït (6,5%), Israël (5,6%), Jordanie (5,0%), Algérie (6,7%), Azerbaïdjan (5,4%), Arménie (4,9%), Maroc (4,3%) et Russie (4,3%).

Le rapporte souligne que «plusieurs facteurs sont à l’origine de cette augmentation» concernant le Maroc, à commencer par le vaste programme d’achat d’armes démarré en 2017.

 

Lire aussi: En 2020, les dépenses militaires mondiales ont augmenté malgré la pandémie

 

«Le conflit en cours entre le Maroc et le Front Polisario au Sahara et les tensions avec l’Algérie voisine» ont également conduit le Maroc à dépenser plus pour son armée, souligne le rapport.

Le Maroc se positionne ainsi à la 40e place en matière de dépenses militaires au niveau mondial, loin de l’Algérie qui demeure à la 24e place pour la seconde année consécutive.

Sans grande surprise, les cinq plus gros acheteurs en 2020 sont les États-Unis, la Chine, l’Inde, la Russie et le Royaume-Uni. Ce dernier vient remplacer l’Arabie Saoudite qui passe à la 6e position, tandis que la Chine a augmenté pour la 26e année consécutive son budget d’armement.

Au cours de l’année 2020, les dépenses militaires mondiales ont été estimées à 1.981 milliards de dollars, soit le niveau le plus élevé depuis 1988, relève le rapport. Elles ont connu une augmentation de 2,6% en comparaison avec 2019 et de 9,3% avec 2011.