Rapport sexuel contre bonnes notes, un nouveau scandale dans un lycée de Casablanca

Le quartier Moulay Rachid à Casablanca a été secoué, mercredi, par un scandale sexuel impliquant un professeur de philosophie, et sa victime, une élève de 17 ans. Les détails. 

Un professeur de philosophie à Casablanca a abusé d’une mineure en échange de bonnes notes, rapporte Assabah dans son édition du vendredi 13 décembre. Le quotidien arabophone explique que les forces de l’ordre ont interpellé le présumé coupable, en lui tendant un piège sur ordre du procureur du roi auprès du tribunal d’Ain Sebaâ. 

Selon la même source, le professeur a d’abord commencé par faire des avances à son élève avant de toucher des zones sensibles de son corps. Choquée, la jeune lycéenne, qui ne voulait pas faire tout un scandale, a décidé d’étouffer l’affaire et de tourner la page. 

«Après avoir passé un examen de philosophie, elle était surprise de voir qu’elle n’a obtenu que 3 sur 20. Le professeur ne s’est pas arrêté la et l’a menacée de continuer à lui donner de mauvaises notes. Il lui a ensuite proposé d’améliorer ses notes en échange d’un rapport sexuel», écrit Assabah.

Choquée par l’attitude de son prof, la fille a fini par tout avouer à ses parents. Une plainte a alors été déposée contre le professeur. Le procureur du roi a donc ordonné aux éléments de la police judiciaire et à la famille de la victime de tendre un piège à l’enseignant en question.

La fille a alors accepté le rendez-vous du professeur qui est venu la chercher et la emmenée dans un appartement. Les forces de l’ordre sont intervenues et ont arrêté le coupable.  

Il a été emmené au poste de la police, où il a été entendu et placé en détention provisoire. Il sera déféré devant le procureur du roi pour tromperie, harcèlement sexuel et tentative d’agression.