La Rabita Mohammadia des Oulémas lance un guide pour promouvoir la tolérance chez les jeunes

718
Ahmed Abbadi. Crédit: DR.

La Rabita Mohammadia des Oulémas a édité un guide d’accompagnement visant à assurer un contenu numérique sécurisé au profit des enfants et des jeunes.
Présenté, samedi à Rabat, lors d’un atelier sur la place des enfants et jeunes dans la matrice numérique, ce guide, élaboré en partenariat avec l’Unicef, avec l’appui de l’ambassade du Japon, vise à renforcer les valeurs de tolérance et du juste milieu chez les générations montantes.
S’inscrivant dans le cadre des programmes de l’unité « Al Fitra Anachia », relevant de la Rabita, ce projet est un outil pour promouvoir les capacités des jeunes et les doter du savoir-être et des compétences essentielles à même de les immuniser contre les valeurs et attitudes infiltrées et de leur permettre d’agir activement et avec maturité parmi leurs compères, afin de bâtir un avenir meilleur pour eux-mêmes et leur patrie.
Intervenant lors de la présentation de ce guide, le secrétaire général de la Rabita, Ahmed Abbadi a souligné l’impératif de prendre en considération les informations véhiculées sur la toile et d’accompagner les jeunes générations, de manière à leur présenter des contenus à la fois convaincants et sécurisés.
Il est aussi nécessaire, ajoute-il, de s’assurer du bon usage des supports numériques par les enfants et les jeunes et mettre en place et véhiculer un code de déontologie relatif aux communications numériques, en vue de faire face à tous comportements malsains ou idées dévastatrices.
La Rabita œuvre conjointement avec l’Unicef et les organisations internationales à mettre en place de bonnes pratiques qui peuvent être partagées avec des pays ayant des liens civilisationnels et religieux communs avec le Royaume, a-t-il noté.
Pour sa part, la représentante de l’Unicef au Maroc, Regina De Dominicis a fait savoir que plus de 88 pc des utilisateurs d’internet sont des jeunes, mettant l’accent sur l’importance de protéger cette catégorie contre toute forme d’extrémisme.
La responsable onusienne a, dans ce sens, souligné la nécessité d’œuvrer avec d’autres acteurs gouvernementaux et des Oulémas pour réussir cette expérience, dans la perspective de la généraliser au niveau international, faisant part de la détermination de l’organisation à tisser des relations de partenariat avec les gouvernements des pays amis partageant la même vision concernant les questions liées à l’enfance.
Au programme de cette rencontre figurent des ateliers de formation relatifs notamment au discours religieux, les arts et l’information dans le système numérique et aux supports médiatiques.