Le juge d’instruction auprès du tribunal militaire de Rabat a placé un colonel, qui travaillait à l’hôpital Ibn Sina de Marrakech, en détention provisoire.

Un colonel en service à l’hôpital militaire Ibn Sina de Marrakech, risque gros. Après avoir été suspendu de son travail en début de semaine, il a déféré devant le juge d’instruction auprès du tribunal militaire de Rabat. C’est ce que rapporte Al Massae dans son édition du jeudi 7 novembre.

Le quotidien arabophone explique que le colonel a été arrêté suite à un rapport accablant de l’Inspection générale de la direction des finances des Forces armées royales. «L’enquête réalisée par l’instance, qui s’était rendu à l’hôpital Ibn Sina en octobre, dénonce plusieurs dysfonctionnements dans des affaires publiques pendant des années», indique Al Massae.

Et d’ajouter que le mis en cause aurait cédé des affaires publiques et des titres de créances à des sociétés gérées par des membres de sa famille, en manipulant les procédures d’appel d’offres.

Les entreprises concurrentes n’ont pas osé protester contre le colonel en question, selon les informations d’Al Massae, jusqu’à ce que l’inspection ne découvre ces magouilles et alerte les autorités compétentes.

Le colonel, qui a été arrêté et traduit devant la justice, est poursuivi en état de détention provisoire. La direction générale des FAR a également sanctionné quatre responsables de l’hôpital Ibn Sina, conclut le journal.