Rabat: la tombe de Abderrahim Bouabid a été profanée

La tombe du célèbre leader de la gauche marocaine Abderrahim Bouabid a été profanée, nous confirme son fils joint par téléphone. Une plainte a été déposée.

La tombe de l’ancien premier secrétaire de l’USFP et célèbre opposant à Hassan II, située au cimetière Achouhada à Rabat, a été profanée. De nombreuses images de la tombe, dont l’épitaphe a été démoli, circulent sur les réseaux sociaux.

L’information nous a été confirmée par le fils du leader de la gauche marocaine, Ali Bouabid. «La tombe du regretté Abderrahim Bouabid a subi des actes de vandalisme. Nous n’avons pris connaissance de ces actes que le 31 mai», peut-on lire sur un post publié aujourd’hui sur la page Facebook de la fondation Abderrahim Bouabid. La même source précise qu’une plainte a été déposée.