Rabat: tentative d’assassinat du chef d’un parti politique marocain

13917

Le secrétaire général du parti de l’Union marocaine pour la démocratie (UMD), Jamal El Mandri, a vécu une semaine terrifiante à Rabat, lorsque deux individus ont tenté de le tuer. Les détails. 

Jamal El Mandri, secrétaire général du parti de l’Union marocaine pour la démocratie (PUMD), a été victime d’une double tentative de meurtre à Rabat.

Le procureur général du roi près la Cour d’appel de Rabat vient d’ordonner l’ouverture d’une enquête approfondie sur cette affaire après que Jamal El Mandri ait déposé deux plaintes pour tentative de meurtre auprès des autorités compétentes, rapporte Assabah dans son édition du jeudi 28 novembre 2019.

Le politicien marocain a raconté qu’un individu armé d’un couteau l’aurait poignardé près du quartier de Takaddoum. Le malfrat serait un habitant de la région, aux lourdes antécédents judiciaires, connu sous le nom de « Hartouka », indique Assabah en précisant que celui-ci n’a toujours pas été interpellé.

Alors qu’il pensait que son cauchemar est fini, El Mandri a été attaqué une nouvelle fois. «Une deuxième plainte a été déposée contre un autre individu, surnommé « Jenoui », qui aurait tenté de tuer le secrétaire général du parti à coups de bouteille en verre cassée près de la place du château d’eau à Takaddoum », peut-on lire sur Assabah.

Le journal a, par ailleurs, indiqué que le siège du parti a également été braqué et vandalisé par des inconnus. Une enquête est en cours sous la supervision du parquet général compétent. Selon Assabah, les premiers éléments des investigations ont démontré qu’il s’agirait d’un réglementent de compte.