Rabat: la location de voitures de luxe met des élus du PJD dans la tourmente

2043

Le Parti de la justice et du développement (PJD) est à nouveau à couteaux tirés avec l’opposition à cause d’une affaire de location de voitures, qui a coûté près d’un million de dirhams. Les détails. 

Le bras de fer continue entre l’opposition et le PJD. La session de janvier du Conseil d’arrondissement de Hassan, à Rabat, a été marquée par un débat houleux entre les membres du parti de la Lampe et les élus de l’opposition.  

C’est en tout cas ce que rapporte Al Massae dans son édition du mercredi 15 janvier. Le quotidien arabophone explique que la cause de cette levée de boucliers est une affaire de location de voitures qui avoisine près d’un million de dirhams. 

« Les conseillers de l’arrondissement de Hassan ont exigé la divulgation de tous les détails financiers de cette affaire y compris les noms d’entreprises et des élus qui ont bénéficié de ces voitures de luxe », peut-on lire sur Al Massae.   

La session de janvier du Conseil d’arrondissement de Hassan s’est tenue en l’absence de la présidente Souad Zekhnini et un certain nombre de députés appartenant au parti de la Justice et du développement, note le journal.

Et d’ajouter que les membres de l’opposition ont fait savoir qu’un rapport sera envoyé à l’Inspection générale de l’administration territoriale, dans les plus brefs délais, afin d’ouvrir une enquête sur toutes les circonstances liées à l’affaire de location de voitures. 

Al Massae rappelle par ailleurs que la présidente du Conseil de l’arrondissement de Hassan, Souad Zekhnini, est sous le feu des critiques ces derniers temps. Beaucoup de conseillers avaient décidé de boycotter les travaux des sessions du Conseil, conclut le journal.