Rabat et Tokyo renforcent leur coopération

125
.DR

La 5ème session de la Commission mixte Maroc-Japon s’est tenue, mercredi à Rabat, sous la présidence du ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Mohcine Jazouli et du ministre d’Etat japonais pour les Affaires étrangères, Keisuke Suzuki.

Cette rencontre est l’occasion pour les délégations et les départements ministériels des deux pays de travailler à la mise en place d’une feuille de route autour d’objectifs et de projets concrets pour porter la coopération maroco-japonaise au niveau qu’elle mérite, a souligné M. Jazouli, dans une allocution prononcée à l’ouverture des travaux de cette Commission.

« La coopération maroco-japonaise est une coopération de projets concrets et de solidarité réelle », a déclaré le ministre, faisant part de « l’appréciation du Royaume » pour l’appui financier et l’assistance technique fournis par le gouvernement japonais, notamment à travers la JICA, pour la réalisation de projets de développement au Maroc.

Notant que ces dernières années le royaume a connu une « dynamique nouvelle grâce à une vision d’ensemble qui lui a permis de s’ouvrir sur son continent et au-delà », il a mis en avant l’ambition du Maroc de devenir « une plateforme délocalisée des exportations industrielles japonaises vers le continent africain et vers l’espace méditerranéen ».

Dans ce sens, Mohcine Jazouli s’est arrêté sur la coopération tripartite au profit des pays partenaires du continent africain, notant que cette coopération triangulaire témoigne de « la qualité et de la solidité des relations bilatérales qui méritent, aujourd’hui, d’être diversifiée et élargie ».

De son côté, le ministre d’Etat japonais pour les Affaires étrangères, M. Keisuke Suzuki, a souligné « l’utilité » de cette réunion entre le Maroc et le Japon, mettant en exergue « l’importance et le potentiel géographique » du Royaume.

Suzuki, qui a qualifié de « symboliques » la visite officielle de 2018 de la princesse Lalla Hasnaa au Japon et la présence du prince Moulay Rachid à la cérémonie d’intronisation de l’Empereur japonais Naruhito, a précisé que ces moments ont contribué à faire avancer les relations entre les familles royale et impériale des deux pays.

Par ailleurs, le ministre japonais  a dit espérer que les Jeux olympiques de Tokyo serviront, pour leur part, à approfondir les relations entre les deux acteurs, aussi bien dans le domaine du sport que celui la culture, tout en promouvant les échanges de paix entre les peuples.

A la fin des travaux de cette session, les deux ministres ont procédé à la signature de trois accords, qui viennent compléter le cadre juridique régissant les relations économiques entre les deux pays et renforcer la présence des investissements japonais au Maroc.