Rabat abrite un symposium international sur le tourisme

702
La tour Hassan à Rabat. DR

La capitale du Royaume abritera le 11 avril prochain un symposium international sur le tourisme, avec pour objectif d’apporter des regards croisés et une analyse pertinente et novatrice sur ce secteur.
Initiée par le Conseil du développement et de la solidarité (CDS), en partenariat avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), cette manifestation, qui connaitra la participation d’un parterre de personnalités et de professionnels marocains et étrangers, vise à préconiser des recommandations pour fédérer les efforts des acteurs publics et privés et contribuer aux projets et programmes du gouvernement dans le domaine du tourisme, indique un communiqué des organisateurs.
Cette journée constituera une célébration du secteur du tourisme, en consacrant son rôle vital et stratégique, conformément à l’Accord d’application signé le 29 octobre 2001, sous la présidence de SM le Roi Mohammed VI, entre les représentants du gouvernement et les professionnels du secteur représenté par la CGEM, ajoute la même source.
Cette rencontre permettra au secteur touristique de retrouver son rôle majeur et son leadership en tant que secteur stratégique du pays, relève le communiqué, précisant que les recommandations qui en découleront traiteront de façon efficiente et déterminante de questions liées au chômage des jeunes, au travail de la femme, à la régionalisation et à l’aménagement du territoire, entre autres.
De même, devant la grande injustice faite à des millions de Sud-méditerranéens qui veulent s’inscrire dans un agenda positif, d’ouverture et de modernité, les participants échangeront leurs points de vue et leurs expériences sur les enjeux de la mise en œuvre des stratégies innovantes pour une dynamique nouvelle et vertueuse dans les relations et les échanges Europe-Maroc-Afrique.
Les panels de ce symposium traiteront des thématiques liées au tourisme et à son rôle dans le rayonnement du Maroc, au tourisme en tant que levier d’une croissance forte et inclusive et à l’offre touristique marocaine face aux mutations du secteur, conclut-on de même source.