PAM: qui veut la tête d'Akhchichine?

à 14:45

Pour des membres du parti Authenticité et Modernité, le président de la région de Marrakech-Safi Ahmed Akhchichen, dont la fille est impliquée dans un accident de circulation, est persona non grata. 

Ahmed Akhchichen est dans la tourmente. Depuis l'implication de sa fille Kenza Akhchichen dans un accident de circulation au boulevard Abderrahim Bouabid au quartier Agdal à Rabat, dans une voiture de service et sans permis, il est devenu une cible de choix sur les réseaux sociaux. Les internautes crient injustice, puisque la fille Akhchichen aurait été épargnée de la procédure judiciaire en vigueur dans son cas.

À la suite de cet incident, on assiste à une levée de la part de plusieurs membres du PAM qui veulent saisir l’occasion pour évincer Akhchichen. Des dizaines de membres du parti s'apprêtent à signer une pétition pour pousser le bureau politique à présenter Akhchichen devant le comité de discipline, dans l'objectif de geler son adhésion au parti, rapporte le quotidien Al Massae dans son édition de ce vendredi 10 août.

La réaction de la commission nationale des élus a été plus modérée. Son président Larbi el Mahrachi, proche du secrétaire général du parti Hakim Benchemach, a démenti dans un communiqué toute procédure de gel de l'adhésion de l'ancien ministre de l'Education nationale au parti. Toujours est-il qu’Akhchichen fait l’objet d’une cabale dont il est difficile d’identifier le commanditaire et elle symptomatique de la guerre de tranchées qui a résulté du départ d’Ilyas El Omar de la tête du parti.