Quels sont les critères de guérison du Covid-19?

L’observation de cas de patients guéris du nouveau coronavirus ayant subi deux tests successifs qui se sont avérés négatifs alors qu’un troisième était positif, soulève plusieurs questions sur les critères de guérison, d’autant plus que la nature épidémiologique de la maladie du covid-19 nécessite de s’assurer de la rémission complète des patients afin de préserver la santé générale de la société.

Le professeur Mohamed Amin Berrahou, expert en épidémiologie clinique et professeur universitaire à la Faculté de médecine et de pharmacie de Fès et le professeur Jamal Eddine El Bourkadi, pneumologue, directeur de l’hôpital Moulay Youssef et professeur universitaire à la Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat, répondent à ces questions dans un entretien à la MAP.

Quels sont les critères de guérison du Covid-19 ?

Pour Pr Berrahou, la guérison du coronavirus est de deux types: une guérison clinique et une guérison épidémiologique et le patient ne peut être déclaré guéri qu’en présence de ces deux critères.

Qu’est ce que la guérison clinique?

La guérison clinique est définie par la disparition des symptômes chez le patient, l’amélioration de son état de santé et sa sortie de la zone de danger. Or, nous ne pouvons compter sur une guérison clinique pour ce type de maladie, car nous sommes aujourd’hui confrontés à une pandémie et que la possibilité d’une transmission existe, d’où la nécessité de constater une guérison clinique.

Qu’est ce que la guérison épidémiologique ?

La guérison épidémiologique signifie une disparition du virus chez le patient, qui n’est plus un vecteur de transmission et ne présente aucun danger pour le milieu qui l’entoure.

Comment peut-on s’en assurer ?

Pour s’assurer de la guérison épidémiologique du patient, celui ci est soumis à un test RT-PCR (test d’amplification des acides nucléiques) et si le résultat est négatif, un autre test est effectué après 24 et en cas de confirmation du résultat négatif, cela signifie que le patient est guéri.

 

Lire aussi: Aït Taleb: « Le Maroc a prévu une quantité suffisante de tests de dépistage »

 

Les patients guéris peuvent-ils avoir des contacts avec leur environnement directement après deux tests négatifs?

Après la guérison clinique et épidémiologique, il est recommandé que le patient respecte les mesures de distanciation sociale, ainsi que les mesures barrières d’hygiène et le port de masques…, et qu’il reste chez lui pendant deux semaines par mesure de précaution.

Comment peut-on expliquer le fait que le test d’un patient guéri s’avère positif, après deux résultats négatifs?

Avant de répondre à cette question, il convient de souligner que, dans cette conjoncture sanitaire exceptionnelle, nous sommes confrontés à un problème de santé publique plutôt que de santé individuelle et que les protocoles sont complètement différents pour chacun deux cas.

En d’autres termes ?

Dans le cas individuel, nous poussons les analyses pour faire un diagnostic sans regarder au coût. C’est plus facile quand nous sommes devant un seul patient malade, mais lorsqu’il s’agit d’un problème de santé publique, nous sélectionnons les analyses pour confirmer ou infirmer l’infection sur la base d’un ensemble de données. Ces analyses doivent être fiables et en même temps pratiques en termes d’équipement, de technologie et de répartition géographique des experts spécialisés dans ce domaine.

Quel est le degré de fiabilité des résultats négatifs des tests RT-PCR utilisés au Maroc?

Les tests RT-PCR utilisés au Maroc font partie des meilleures techniques de détection de virus qui existent actuellement et, à ce jour, ils sont les plus fiables pour le Covid-19.

Quel est le degré de fiabilité de ce genre de tests ?

Le taux de fiabilité du test RT-PCR est de l’ordre de 66 à 67%. Comme il n’existe aucun test de laboratoire crédible à 100%, le résultat du test peut parfois être positif alors que la personne n’est pas malade ou vice-versa.

 

Lire aussi: Coronavirus: le traitement à la chloroquine désormais généralisé avant les tests

 

Comment éviter à la société le coût d’une marge d’erreur de 33 à 34%?

Afin d’éviter le coût de la marge d’erreur en cette conjoncture exceptionnelle, il ne suffit pas d’obtenir un résultat négatif pour un test RT-PCR. Un deuxième test est réalisé après 24 heures, pour confirmer le résultat comme je l’ai l’ai mentionné précédemment. Dans ce cas, la possibilité que la personne soit porteuse de la maladie est infime mais pas inexistante.

Par précaution, il est recommandé au patient de respecter une quarantaine de deux semaines assortie des mesures de prévention mentionnées préalablement. Les mêmes mesures sont applicables aux patients, qui ont affiché un résultat positif au test RT-PCR après deux tests négatifs.

Quelle est la définition scientifique approuvée de la guérison du Covid-19?

Tout en confirmant les propos de son collègue, le professeur Jamal Al Din Bourkadi, également membre du comité national de suivi de l’épidémie Covid-19, affirme:

Si les résultats de deux analyses en laboratoire consécutives sont négatifs et que si ces résultats sont assortis de la disparition des symptômes cliniques et biologiques, nous confirmons la guérison du patient infecté par le nouveaux coronavirus, conformément à la définition établie par le comité scientifique et technique national.

À votre avis, comment peut-on expliquer que certains cas affichent deux tests négatifs et un troisième positif?

Il n’y a toujours pas d’explication scientifique claire à ce phénomène. Il se peut que le test ait décelé des traces de virus mort et non du virus lui-même, étant donné que le tests recherchent les gènes composant le virus plutôt que le pathogène en soi. Oui de tels cas ont été observés au Maroc, mais pas beaucoup.

 

Lire aussi: Un rabbin casablancais exprime sa gratitude après sa guérison du coronavirus

 

Les résultats négatifs signifient-ils que le patient s’est complètement remis du Covid-19?

Des résultats négatifs ne signifient pas nécessairement que le patient est complètement guéri du Covid-19. C’est pour cela que la personne guérie est soumise à une quarantaine de deux semaine afin de s’assurer de son rétablissement et qu’elle ne présente aucun risque pour les personnes de son entourage.

La présence des restes d’un virus mort dans le corps d’un patient guéri est-elle un danger pour son entourage?

A priori non, mais ce ne sont que des hypothèses car le virus est toujours à l’étude et un suivi scientifique et des recherches sont en cours pour faire plus de découvertes.

Les restes du virus mort représentent-ils un danger pour la personne guérie?

Non, il s’agit plutôt d’une bonne chose car elle permet à la personne guérie de renforcer son immunité contre le virus.

Comment peut-on déterminer si le virus est mort ou actif dans le corps?

Il se peut que le résultat de l’analyse en laboratoire soit négatif malgré la présence du virus et il arrive également que le test affiche un résultat positif en l’absence de symptômes. Dans ce cas, nous devons faire une culture du virus pour vérifier s’il est actif ou mort.

Est-il possible de réaliser actuellement des cultures pour de tels cas ?

Il est possible de faire une telle culture en laboratoire pour plusieurs infections à des fins d’étude scientifique, mais il est difficile de la faire pour tous les cas, compte tenu du grand nombre de personnes infectées au Covid-19.