Quand “El Pais” encense Abdelatif Hammouchi, «l'homme qui ne dort jamais»

4877

Le quotidien madrilène de référence a consacré un long papier à Abdelatif Hammouchi, le 2 juillet dernier. L’article fait l’éloge du «super agent marocain à qui l’Europe rend hommage», l’homme «clé contre le djihadisme et la répression des protestations». Morceaux choisis.
Dans cet article, l’auteur, visiblement bien informé, s’est entretenu avec de hauts responsables et autres hommes de l’ombre pour dresser un portrait plus qu’élogieux de celui qui est à la fois directeur général de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) et directeur de la Direction générale de la surveillance du territoire marocain (DGST).
«Abdelatif Hammouchi est pour une grande partie de la presse marocaine « l’homme qui ne dort jamais», «le mieux informé du Maroc». (…) Ce qui est certain, c’est que si le Maroc a réussi à faire en sorte qu’aucun groupe djihadiste ne commette d’attentat meurtrier sur son territoire depuis les six dernières années, c’est qu’une bonne partie du mérite revient à Abdelatif Hammouchi. Son influence s’étend de l’autre côté du Détroit», peut-on lire au début de l’article.
«N’importe quel expert européen en terrorisme sait à quel point la sécurité de l’Europe est liée à la collaboration de ce policier né au nord de Taza en 1966 dans une famille modeste», écrit le journal, qui précise qu’il est titulaire d’une licence en Droit à Fès et père de quatre enfants.
«Jamais un homme n’a commandé ces deux forces de police»
El Pais décrit Abdelatif Hammouchi comme un super policier: «Son titre officiel ne représente pas tout le pouvoir qu’il possède réellement: il est depuis 2005, le directeur général de la Sécurité du territoire (DST, chargée de la lutte anti-terroriste avec 8.000 agents), et depuis 2015 directeur général de la sécurité nationale (DGSN, avec 30.000 agents). Bien que Hammouchi dépende du ministre de l’Intérieur en service, il relève directement du roi Mohammed VI».
En se basant sur les déclarations de diplomates, le quotidien ibère le présente également comme un homme à l’influence importante. «Lors de rencontres bilatérales avec des pays européens», raconte un diplomate, «Hammouchi est l’homme dont tout le monde attend de voir les réactions».
Un haut commandant de police espagnole cité dans l’article a déclaré: «Quand les attentats de Barcelone ont eu lieu (17 aout 2017, 16 morts), Hammouchi a appelé Enrique Baron -le chef anti terroriste de la police espagnole- et a proposé de lui porter de l’aide.
Le journal insiste sur la collaboration qui règne entre le Maroc et l’Espagne, mais également avec la France. «Hammouchi était l’agent le plus secret du Maroc», écrit El Pais, sans oublier de rappeler la crise diplomatique qui avait eu lieu entre le Maroc et la France en 2015.
Dans cet article, El Pais revient également sur les différentes consécrations de Abdellatif Hammouchi, notamment lorsqu’il a été décoré de la Légion d’Honneur par la France en 2015 et en 2014 par l’Espagne qui l’avait décorée de «La croix honorifique de mérite policier avec distinction rouge».