Produits alimentaires: 417 infractions constatées du 1er au 22 avril

Les interventions des commissions mixtes provinciales et locales de contrôle, menées durant la période allant du 1er au 22 avril 2020, ont conduit à la constatation de 417 infractions en matière des prix et de la qualité des produits alimentaires.

Ces interventions ont concerné 30.000 points de vente en gros et au détail et des entrepôts de stockage, indique jeudi le département des Affaires générales et de la gouvernance relevant du ministère de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration dans un communiqué publié à l’issue de la réunion de la commission interministérielle chargée du suivi de l’approvisionnement, des prix et des opérations de contrôle des prix et de la qualité.

Les infractions sont ventilées en 308 pour défaut d’affichage des prix, 64 pour non présentation de factures, 24 pour hausses illicites de prix règlementés, 09 pour non-respect des normes de qualité et d’hygiène, en plus de plusieurs autres infractions diverses, précise la même source, ajoutant que les mesures réglementaires ont été prises à l’encontre des contrevenants.

Pour ce qui est de la qualité des marchandises et produits stockés ou présentés à la vente, les commissions mixtes ont procédé à la saisie et à la destruction d’environ 166 tonnes de marchandises impropres à la consommation, fait savoir le communiqué.

 

 

Pesticides: plusieurs tonnes de pommes de terre et de menthe détruites par l’ONSSA

 

Ces quantités comprennent 143 tonnes de farines et produits dérivés, 11 tonnes de viandes poissons et charcuterie, 3 tonnes d’olives et huiles, et plus d’une tonne de laits et dérivés, en plus de diverses quantités comme les jus et boissons, les pain, gâteaux et pâtisseries, ainsi que des produits d’hygiène et d’entretien.

Et de rappeler que la commission interministérielle est composée des représentants des départements des Affaires Générales et de la Gouvernance relevant du Ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration et des départements de l’Intérieur, de l’Agriculture, de l’Industrie et Commerce et de l’ONICL, l’ONSSA et l’ONP.

La commission poursuivra la tenue régulière de ses réunions pour suivre l’évolution de la situation des marchés, le niveau de l’approvisionnement et des prix et le bilan des interventions des commissions de contrôle pour faire face à tout type de fraude, de monopolisation, de spéculation ou de manipulation des prix.