Procès Hajar Raïssouni: le Tribunal rejette sa demande de liberté provisoire

à 17:54

Le tribunal de première instance de Rabat a refusé, ce jeudi 19 septembre, d’accorder la liberté provisoire à Hajar Raïssouni. Et ce, au vu de la "gravité" des faits qui lui sont reprochés et de l’"insuffisance des garanties" présentées par sa défense.

Entrés en délibération pour examiner la demande de liberté provisoire en début d’après-midi, les juges du tribunal de première instance de Rabat en charge du procès de Hajar Raïssouni ont considéré que les faits reprochés à la journaliste d’Akhbar Al Yaoum sont «très graves» et que les garanties présentées pour sa libération, sont «insuffisantes».

Commentant cette décision l’avocat de Hajar Raïssouni, Me Saad Sahli, a regretté dans une déclaration à H24info cette décision considérant que «le tribunal s’est aligné sur la position du parquet général et adopte désormais son point de vue». «C’est un mauvais indice pour la suite du procès», a-t-il ajouté.

«Nous avons présenté toutes les garanties nécessaires pour une liberté provisoire», a-t-il indiqué ce matin dans une déclaration à H24info.

Notons que la prochaine audience dans le cadre de ce procès est prévue pour le 23 septembre courant.

A rappeler que la journaliste de 28 ans a été arrêtée le 31 août alors qu’elle sortait en compagnie de son fiancé de chez son médecin. Celui-ci a également été arrêté et poursuivi avec un infirmier et une secrétaire dans le cadre de la même affaire. Les chefs d’accusation retenus contre les présumés comprennent, entre autres, «l'avortement illégal» et «relations sexuelles extraconjugales ».