Prison à vie pour deux militaires inculpés pour haute trahison

66

Des militaire marocains sont accusés d'avoir incité des soldats et des civils à rejoindre le front séparatiste du Polisario depuis des emplacements militaires dans la région de Bir Gandouz.

Selon ce qui a été relaté par le quotidien arabophone Assabah, dans sa livraison du jeudi 6 juillet, la cour martiale de Rabat a ainsi prononcé la prison à vie à l’encontre de deux militaires, dotés de grades de sergent et sergent premier, en début de semaine (5 juin 2017).

Les mis en cause ont été arrêtés par la gendarmerie militaire il y’a quatre mois en se basant sur des conversations et des messages diffusés sur les réseaux sociaux. Les éléments de la gendarmerie ont procédé par la suite à une enquête intensifiée qui a permis la saisie de preuves indiquant des échanges avec des éléments du Polisario.

L’article 205 du Code pénal militaire, dans sa version du 4 juin 2015 et prenant effet à partir du mois de juillet de la même année, stipule : « est punie de la réclusion à perpétuité toute personne justiciable du tribunal militaire qui incite des militaires ou assimilés à rallier l’ennemi ou une association ou groupe rebelle ou les enrôle pour le compte d’une partie étrangère ».