Presse écrite: baisse des arabophones, maintien des francophones

566

L’OJD a publié son rapport annuel détaillant les ventes de la presse. Il en ressort une baisse globale des ventes des journaux arabophones contre une stagnation des supports francophones.
Sans conteste, les quotidiens arabophones continuent à dominer les ventes. Cependant, le rapport de l’OJD relève un net recul. C’est le cas du quotidien Al Akhbar qui enregistre les meilleures ventes depuis quatre ans. Malgré les 37.320 exemplaires quotidiens écoulés en 2017, il n’a pas échappé à la tendance baissière puisqu’il a perdu plus de 8000 exemplaires en une année.
Assabah, le deuxième journal marocain le plus vendu a enregistré également une baisse significative, puisque le nombre d’exemplaires vendus en 2016 a été réduit à 28.928 exemplaires, selon le classement. La même pente a été suivie par Al Massae, relégué à la troisième place avec seulement 27.432 exemplaires vendus, perdant 20.000 exemplaires en deux ans seulement.
Le journal Akhbar Al Yaoum, classé quatrième sur la liste, est le seul support dont les ventes n’ont pas été affectées, le quotidien a réussi à maintenir le même taux de vente qu’en 2016.
La presse francophone fait du surplace
Du côte des quotidiens francophones, la stagnation est le mot d’ordre. En tête, L’Économiste a maintenu presque le même chiffre que l’année précédente, suivi de L’Opinion qui a perdu quelques 500 exemplaires par rapport à 2016.
La troisième place est occupée par Aujourd’hui le Maroc qui a enregistré une nette amélioration, passant de 5856 exemplaires en 2016 à 8693 exemplaires. Enfin arrive Les Inspirations Eco, avec 8621 exemplaires.
De leur part, les hebdomadaires varient: La Vie Eco continue d’améliorer son classement avec 17.497 exemplaires vendus par semaine. Les ventes du magazine TelQuel ont atteint 8878 exemplaires, soit une diminution de 400 exemplaires par rapport à l’année précédente. Quant à Maroc Hebdo, une légère amélioration est observée, avec une progression de 4544 à 5216 exemplaires.