Préscolaire, propriété industrielle, emploi…Les accords signés entre le Maroc et la France

251

Dans le cadre de la rencontre de haut niveau, le Maroc et la France ont signé, jeudi à Paris, plusieurs accords touchant à divers domaines de la coopération bilatérale, destinés à « impulser une nouvelle dynamique au partenariat liant les deux pays ». 

Le premier accord concerne une déclaration d’intention sur la diffusion auprès des juridictions du schéma de procédure relatif à la procédure de mise sous protection des majeurs vulnérables, signée par le ministre de la Justice, Mohamed Abdelkader, et Nicole Belloubet, Garde des sceaux, ministre de la justice, ainsi que d’un arrangement administratif relatif au développement de la coopération en matière de propriété industrielle entre l’Institut national de la propriété industrielle (INPI) et l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) signé par Bruno Le Maire, ministre français de l’économie et des finances et Moulay Hafid El Alamy, ministre de l’industrie, du commerce, de l’économie verte et numérique.

Ensuite, les deux parties ont signé une déclaration d’intention sur la coopération dans les domaines de l’enseignement préscolaire, de la formation initiale et continue des enseignants, de l’éducation inclusive et de l’orientation scolaire, professionnelle et universitaire, signée par Jean-Michel Blanquer, ministre français de l’éducation nationale et de la jeunesse, et Saaid Amzazi, ministre de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Une déclaration d’intention sur le développement de partenariats innovants entre établissements d’enseignement supérieur marocains et français dans les domaines de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation a été signée par la ministre française de l’enseignement supérieur et de la recherche Frédérique Vidal et Amzazi.

Lire aussi: Maroc-France : Entretiens entre El Othmani et Edouard Philippe

Une Convention de coopération dans les domaines de l’aménagement du territoire, de la cohésion des territoires, de l’urbanisme, du logement, de la politique de la ville et du développement territorial a été signée par Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, et Nouzha Bouchareb, ministre de l’aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville.

Le sixième accord porte sur une déclaration d’intention sur la poursuite et l’approfondissement de la coopération décentralisée, signée côté français par Jean Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, et côté marocain par Mohcine Jazouli, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.

Par ailleurs, une déclaration d’intention entre les secrétariats généraux des gouvernements des deux pays sur la codification, l’élaboration des études d’impact et la formation continue des conseillers juridiques a été signée par Marc Guillaume, secrétaire général du gouvernement français, et Mohamed Hajoui, secrétaire général du gouvernement du Royaume.

En outre, un accord de prêt de 150 millions d’euros pour appuyer la mise en oeuvre de la politique de l’emploi pour l’insertion économique des jeunes dans trois régions pilote (Sous-Massa, Rabat-Salé-Kénitra et Tanger-Tétouan-Al Hoceima), a été signée côté français par Bertrand Walckenaer, directeur général délégué de l’Agence française de développement (AFD) et côté marocain par Mohamed Benchaaboun, ministre de l’Economie, des Finances et de la réforme de l’administration.

Enfin, une convention de partenariat entre l’Institut du monde arabe (IMA) et la Fondation des musées du Royaume du Maroc (FNMM) a été signée par Jack LAng, président de l’IMA et Mehdi Qotbi, président de la FNMM.