Près de 100 subsahariens déplacés de Tanger à Tiznit dans des conditions déplorables

4574
Credits: AFP

Des migrants subsahariens qui se trouvent dans le nord du Maroc continuent à être déplacés vers le sud. Selon l’association marocaine des droits de l’homme, près d’une centaine ont été déplacés dimanche dernier de Tanger à Tiznit dans des conditions difficiles.
A Tanger, les autorités locales ont arrêté près de 100 migrants subsahariens samedi 6 octobre à 5h du matin. Dimanche 7 octobre, ces migrants ont été déplacés vers Tiznit. Selon l’AMDH, ces arrestations sont « illégales », « humiliantes » et se font « sans mandats judiciaires ».
Dans une publication sur sa page Facebook, la section Nador de l’AMDH rapporte un témoignage d’une migrante transportée à Tiznit. Cette dernière raconte les dures conditions dans lesquelles elle et des migrants maliens, camerounais et guinéens ont été déplacés.
Lire aussi: Des centaines de migrants déplacés du Nord par les autorités marocaines
« Depuis notre arrestation à 5 heures du matin, on ne nous a rien donné à manger. A 16h30 enfin, dans le bus de refoulement, on nous a donné un petit bocadillo… Soit un sandwich en 36h et ensuite, ils vont nous jeter je ne sais où sans aucune aide. Nous sommes fatigués », raconte-t-elle.

Depuis hier à 5h du matin pres de 100 migrants subsahariens ont été arrêté à tanger sans motif legal. Aujourd'hui ils…

Publiée par Association Marocaine des Droits Humains – Section Nador sur Dimanche 7 octobre 2018

Depuis août dernier, plusieurs migrants sont en effet arrêtés, transportés et livrés à eux-mêmes dans le sud du Maroc. « Cette opération entre dans le cadre de la lutte contre l’immigration illégale », a pour sa part déclaré à l’AFP un responsable parlant au nom des autorités locales de Tanger.