Pour cet hôpital d'Azilal, il est "interdit d'accoucher pendant un jour de vacances"

Une pancarte accrochée au centre hospitalier d’Ait Attab à Azilal a provoqué la risée des internautes. On peut y lire que les salles d’accouchement du centre étaient hors service pendant les jours de vacances.
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=242929679872382&set=a.117128875785797.1073741827.100024660549609&type=3&theater
« Il n’y a pas d’accouchement pendant les jours de vacances (vendredi après-midi, samedi, dimanche et pendant l’Aïd-el-Kébir). Prière de vous rendre à l’hôpital provincial de Béni Mellal », pouvait-on lire sur cette pancarte qui a été largement diffusée sur les réseaux sociaux. Les internautes reprochent à l’hôpital d’obliger des femmes enceintes à parcourir une longue distance pour accoucher. L’hôpital provincial de Béni Mellal se trouvant à plus de 120 km d’Ait Attab.
La question qui se pose en effet est l’absence de tours de gardes qui permettraient à toute femme enceinte de profiter des salles d’accouchement. Nous avons essayé de contacter le service de communication du ministère de la Santé pour avoir plus d’informations sur le centre hospitalier d’Ait Attab, en vain.
Notons que le secteur de la santé est dans le collimateur des internautes ces derniers jours, surtout après le buzz qu’avait fait une vidéo montrant l’insalubrité dans lequel baignaient les urgences de l’hôpital Ibn Rochd. Pour rappel, les images-chocs des couloirs du service d’urgences de l’hôpital Ibn Rochd, filmées par une ressortissante française et diffusées la semaine dernière avaient suscité un véritable tollé.
Dans un communiqué publié mercredi, le CHU Ibn Rochd de Casablanca a bien tenté de minimiser l’affaire, en pointant du doigt ce qu’il qualifie de «fausses informations» diffusées par la touriste française. L’hôpital a également tenu à rappeler la pression exercée sur le personnel du CHU, où plus de 200 patients arrivent tous les jours au seul service des urgences.