Vidéo. Voici pourquoi le PAM boycotte les questions orales au parlement

Le PAM a décidé de ne pas poser ses questions orales au parlement, ce mardi. Raison: mettre en garde contre le « cafouillage du gouvernement » derrière la montée des tensions dans diverses régions du Maroc.

Dans une mise au point avant le démarrage de la séance des questions orales, ce mardi 11 juillet, Mohamed Chrourou, chef du groupe parlementaire du PAM, a annoncé que son groupe ne posera pas ses questions programmées.

Pour justifier ce boycott, Chrourou a avancé plusieurs raisons. «Il est question en premier lieu de la quasi-absence du gouvernement et son échec pour résoudre les problématiques des citoyens au niveau économique et social. Cette absence aggrave la tension dans plusieurs régions du royaume», a déclaré Chrourou.

Autre raison pointée par le chef du groupe parlementaire du PAM: le manque d’équilibre et de cohésion entre l’approche sécuritaire du gouvernement et l’approche économique, sociale et au niveau des droits de l’Homme.

«Il s’agit là d’autant de failles qu’exploitent les ennemies de la stabilité», a déclaré Chrourou soulignant que l’initiative de son groupe constitue un premier avertissement adressé au gouvernement.