Vidéo. Rebbah prêt à se rendre à Israël « pour servir (son) pays »

983

Une visite officielle en Israël ne semble pas déranger plus que ça le ministre de l’Énergie et des Mines, Aziz Rebbah. Le PJDiste affirme prendre ses responsabilités et faire passer avant tout les intérêts de la Nation.

C’est un Aziz Rebbah bien préparé qui s’est prêté à l’exercice des questions-réponses lors de l’émission « Confidences de presse », diffusée ce mercredi 3 février sur la chaine 2M. Interpellé par un journaliste pour savoir s’il se rendrait en Israël dans le cadre de ses missions gouvernementales, Rebbah n’a pas tiqué et a déroulé des éléments de réponses maitrisés. « Je représente l’État marocain et quand cela s’imposera, je m’acquitterai de mon devoir et j’assumerai mes responsabilités », a notamment déclaré le ministre PJDiste. « En tant qu’individu, je n’ai rien à faire à Israël, mais je pourrais y aller dans l’intérêt suprême de mon pays, si cela a des retombées positives pour le Maroc », a-t-il ajouté.

La question de la normalisation ne mérite donc pas autant de polémiques pour le ministre et maire de Kénitra surtout qu’une plus grande cause mérite l’attention, faisant ainsi le lien entre l’affaire du Sahara et le traité signé avec les États-Unis et Israël.

Pour rappel, le parti du PJD vit une crise sans précédent suite à la signature de son Secrétaire général, par ailleurs Chef de gouvernement, du traité tripartite de normalisation avec Israël. Plusieurs voix se sont ainsi élevées au sein du parti pour appeler à la démission d’El Othmani et certains membres ont même présenté la leur (à l’instar d’Abdelaziz El Omari, maire de Casablanca). Il a fallu l’intervention d’Abdelilah Benkirane pour apaiser les esprits et faire reporter la tenue d’un congrès extraordinaire qui aurait fragilisé le parti de la lampe à quelques mois des élections législatives.