Vidéo. Le PJD est le seul frein à l’abolition de la peine de mort, selon Nezha Skalli

1487

L’ancienne ministre de la Famille Nezha Skalli estime que le Parti de la Justice et du Développement (PJD) est la seule formation politique qui s’oppose à l’abolition de la peine de mort.

Longtemps loin des radars, Nezha Skalli sort du bois. L’ancienne ministre de la Famille et de la Solidarité a pris pour cible les frères de Abdelilah Benkirane estimant que le PJD « est le seul parti qui s’oppose à l’abolition de la peine de mort », dans une déclaration à H24info, mercredi 4 octobre à l’issue d’un séminaire sur la même question organisé par le CNDH à Rabat.

Pour l’ancienne ministre PPS, le récent passage du ministre PJD chargé des Droits de l’Homme, Mustapha Ramid, au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU reflète ses « convictions partisanes ».

Dans sa réponse aux recommandations de l’examen périodique universel (EPU) de l’année 2017 le 21 septembre dernier, le Maroc avait, en effet, maintenu ses réserves vis-à-vis de l’abolition de la peine de mort.