Vidéo. Laftit au parlement: « les réseaux sociaux ne reflètent pas la réalité »

Interpellé par les parlementaires, ce mardi 18 juillet, par rapport au recours à l’approche sécuritaire face aux manifestants, le ministre l’Intérieur a révélé que le Maroc est le théâtre d’une cinquantaine de manifestations par jour.

En réponse aux questions des parlementaires, opposition et majorité, confondus sur les manifestations en lien avec Al Hoceima, ce mardi 18 juillet, Abdelouafi Laftit est revenu sur les détails de la manifestation du samedi 8 juillet à 19h devant le parlement.

«L’intervention des forces publiques a été conforme à la loi. Les forces de l’ordre ont d’abord sommé les manifestants de libérer la voie publique, mais ces derniers ne se sont pas conformés à ces avertissements. Certains ont même sciemment provoqué les forces publiques en les agressant verbalement», a déclaré Laftit, précisant que le comité du Hirak de Rabat, initiateur de cette manifestation, n’a pas le statut pour mobiliser et encadrer des rassemblements.

Avançant que les images diffusées sur les réseaux sociaux ne reflètent pas la réalité, le ministre a indiqué que « des manifestants ont fait semblant de s’évanouir juste pour mettre dans l’embarras la police ».

Dans ce sens, il a relevé qu’ »après le transfert de 12 manifestants à l’hôpital, il s’est avéré que leur état de santé était normal, contrairement à celui d’un commissaire qui a été blessé et dispose, à cet effet, d’un certificat médical de 25 jours ».

Par ailleurs, le ministre de l’Intérieur n’a pas manqué de rappeler que le Maroc a connu au cours des six derniers mois une moyenne de 50 manifestations par jour, « durant lesquelles les forces n’interviennent que rarement et uniquement pour préserver l’ordre et les propriétés publics ».

Ci-dessous, l’intervention de Laftit: