Vidéo de Zefzafi en prison: Ramid et Laftit en colère

457

Mustapha Ramid, ministre d’Etat chargé des Droits de l’Homme vient de réagir à la publication, ce lundi 10 juillet de la vidéo du détenu Nasser Zefzafi exposant son corps pour montrer ou démentir les traces de potentiels actes de torture.

«J’ai été saisi par une grande douleur en visionnant cette vidéo du détenu Nasser Zefzafi dans un état que je considère comme une humiliation condamnable contre un citoyen sans défense, quel que soit les accusations portées contre lui…».

C’est ce qu’a écrit sur sa page Facebook, mardi 11 juillet, Mustapha Ramid, ministre d’Etat chargé des Droits de l’Homme en réaction à la publication, la veille, d’une vidéo du détenu Nasser Zefzafi exposant son corps pour montrer ou démentir les traces de potentiels actes de torture.

«Je suis très en colère par ces gamineries inexcusables», a relevé le ministre.

Pour lui, cette vidéo dont on ne connaît pas jusqu’alors les circonstances de sa réalisation est une grave erreur, et seule la justice est habilitée à en identifier les auteurs.

 

 

«Dès que j’ai été informé par le ministre Mustapha El Khalfi de cette erreur, j’ai avisé le ministre de l’Intérieur qui lui même m’a fait part de sa colère après avoir pris le temps de voir ladite vidéo», a rapporté Ramid.

«Nous étions unanimes, y compris le ministre de la Justice, quant à la nécessité  d’ouvrir une enquête sérieuse et approfondie pour mettre au grand jour la vérité autour de ce sujet et appliquer la loi », a t-il ajouté.

En conclusion, le ministre d’Etat chargé des Droits de l’Homme a déclaré: «J’avais auparavant affirmé, lors d’une rencontre avec les ONG des Droits de l’Homme, que le sang des Marocains est une ligne rouge. J’ajoute aujourd’hui que la dignité de tous les Marocains est une ligne rouge».