Vidéo. Al Hoceima: une démonstration monstre dans le calme

135
Yassine Toumi
La manifestation s’est déroulée dans le calme, la marche a commencé par une allocution de Nasser Zefzafi  » l’insurgé du rif  » et n’a pas connu de débordements. 
Les autorités annonçaient 3500 manifestants. Ces derniers contestent ce chiffre et parlent d’une dizaine de milliers de personnes. La marche a commencé à Place Anoual et s’est terminée à place Mohammed VI (Alias place des martyrs)
De son côté, le gouvernement qui s’est réuni ce jeudi à Rabat sous la présidence de Saad Eddine El Othmani a souligné le souci de l’Etat de préserver la paix et la sécurité d’Al Hoceima, qui n’a d’égal que sa pleine conscience de ses responsabilités de garantir les conditions d’une vie digne aux citoyens.

Le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement et la Société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a indiqué que le gouvernement s’est montré compréhensif à l’égard des revendications objectives et légitimes de la population d’Al Hoceima et a souligné ses responsabilités d’honorer tous ses engagements de développement dans la région, à travers l’amélioration du rythme de réalisation des projets de développement prévus dans le cadre du programme « Al-Hoceima, Manarat Al Moutawassit ».

Le Conseil de gouvernement, qui a débattu de manière profonde la question des manifestations à Al Hoceima, a examiné un exposé du ministre de l’Intérieur sur le sujet et les efforts déployés par l’Etat visant à promouvoir le processus de développement dans la région, a précisé M. El Khalfi, dans un communiqué lu lors du point de presse tenu à l’issue du conseil.

Cet exposé a évoqué les revendications objectives et légitimes des manifestants touchant dans leur grande majorité à leur vie quotidienne.

الكلمة الختامية لنشطاء الحراك الشعبي بالريف

الكلمة الختامية لنشطاء الحراك بالريف

Publiée par Rif24.com sur Jeudi 18 mai 2017

L’exposé du ministre de l’Intérieur a mis l’accent sur l’importance de la vigilance à l’égard de certains comportements qui visent à créer un climat de blocage sociale et politique, en dépit des initiatives de dialogue menées par les pouvoirs publics et certaines instances politiques.
Soulignons enfin qu’une manifestation de soutien et de solidarité a été organisée à Rabat, plus précisément devant le parlement et a réuni plus de 500 personnes.