Vidéo. 2 députées PJD interpellent El Khalfi au sujet des grèves de la faim des détenus du Hirak

372
Crédit DR

Intervenants à l’issu d’une séance plénière à la Chambre des Représentants ce mardi 17 octobre à Rabat, les députées PJD Amina Maelainine et Boutaina Qarouri n’ont pas hésité à apostropher leur collègue au sein du PJD et néanmoins ministre Mustapha Khalfi.

Dans un contexte de tension au sein du PJD, la relation entre députés du parti et les ministres d’El Othmani devient de plus en plus tendue. Ce mardi 17 octobre au Parlement à Rabat, deux députées PJD à la chambre des représentants, Amina Maelainine et Boutaina Qarouri ont pris pour cible le porte-parole du gouvernement Mustapha Khalfi sur la situation des détenus du Hirak à la prison d’Oukacha à Casablanca, en grève de faim depuis presque 40 jours maintenant.

 

Alors que Amina Maelainine, députée proche de Abdelilah Benkirane, dénonce « le silence » gouvernemental sur la situation des détenus grévistes, et remet en question l’indépendance du pouvoir judiciaire sur le dossier du Hirak d’Al Hoceima, la députée  Boutaina Qarouri s’est interrogée sur le sort des multiples enquêtes lancées par le parquet et relatives au traitement des activistes dans la prison d’Oukacha à Casablanca.

« La logique de la vengeance ne rend pas l’Etat fort et puissant, le prestige et l’image de l’Etat se maintiennent par l’instauration de la justice, les droits et la démocratie » a lâché Amina Maelainine, avant que Mustapha Khalfi ne réponde: « le gouvernement était très réactif avec cette question (…) et personne ne souhaite voir des détenus en grève de la faim, il n’y a aucun silence, nous sommes en contact permanent avec le procureur général, la DGAPR et tous les acteurs concernés ».