Poursuivis pour apologie du terrorisme, des PJDistes manifestent le ventre vide

77

Emprisonnés depuis 6 mois après avoir été accusés d’apologie du terrorisme, des militants du PJD ont entamé une grève de la faim depuis quatre jours pour réclamer leur liberté.

Les huit jeunes militants du PJD poursuivis pour apologie du terrorisme à l’issue de l’assassinat de l’ambassadeur russe en Turquie sont déterminés à poursuivre leur grève de la faim qui est actuellement à son quatrième jour.

Emprisonnés depuis six mois, les mis en cause ont fait savoir que leur grève ne prendra fin qu’une fois qu’ils auront recouvré leur liberté. Leurs revendications: «ne plus être poursuivis en vertu de la loi antiterroriste et que leur affaire soit jugée selon le Code de la presse», a expliqué à H24Info Abdessamad Idrissi, avocat membre du PJD.

D’après lui, «ces jeunes ont commis un délit en tenant des propos déplacés sur les réseaux sociaux, mais ce n’est pas pour autant qu’ils sont des terroristes». A noter que ces militants PJD qui encourent jusqu’à deux ans de prison selon la loi antiterroriste seront convoqués devant la justice le 15 juin prochain.