PJD: la gauche, nouveau sujet de friction entre Benkirane et Yatim

2160

Le parti de la lampe vit au rythme des tirs croisés entre ses leaders des divers courants. Les récentes déclarations de Mohamed Yatim, membre du secrétariat général du PJD, ne sont pas pour arranger la situation.

«Ceux qui considèrent la réception de Benkirane comme une réponse visant Yatim ne connaissent ni Benkirane ni Yatim». Cette déclaration a été publiée mercredi matin sur la page Facebook de Mohamed Yatim, membre du secrétariat général du PJD et ministre au sein du gouvernement El Othmani. Elle intervient en réponse à l’invitation de Abdelilah Benkirane à son domicile, de militants de la gauche critiqués auparavant par Yatim, mardi 15 août 2017.

Parmi les invités, on retrouvait Hassan Tariq, Latifa El Bouhsini et Abdessamad Belkebir, entre autres personnalités politiques.

Ces derniers avaient, en effet, été cités dans un article publié le 12 août sur le site du PJD signé par Yatim et qui dénonçait «ces gauchistes qui sympathisent avec le PJD et attendent du parti quil s’oppose à la monarchie et que son secrétaire général, Abdelilah Benkirane, fasse office de successeur de Mehdi Benbarka ou encore d’Abraham Serfaty».

Des déclarations qui avaient alors attiré des foudres à Mohamed Yatim de la part de plusieurs militants du PJD. À tel point qu’il a dû présenter des excuses dans une autre mise au point publiée sur le site officiel du parti.

«Je n’ai besoin de personne pour s’excuser à ma place. Il n’y a aucune gêne à ce que je le fasse moi-même quand cela s’impose» avait-il néanmoins souligné en réponse à Amina Maelainine, parlementaire du PJD qui a été la première à réagir en contactant directement les leaders de gauche nommés par Yatim, pour leur présenter des excuses.

Voilà qui donne un aperçu des luttes intestines que traverse aujourd’hui le parti de la lampe.