Le PJD affiche son soutien à Hamieddine et garde le silence sur Bouachrine

1902

Le secrétariat général du PJD a appelé, mardi 6 mars, les militants du parti à apporter toutes les formes de soutien au « frère » Abdelali Hamieddine convoqué par le juge d’instruction, dans le cadre de l’affaire de Mohamed Benaissa Ait Ljid.
Le PJD affiche son soutien absolu à Abdelali Hamiedine, membre du secrétariat général du parti convoqué récemment par la police judiciaire pour être entendu dans l’affaire du meurtre du militant de gauche Aït Ljid. Un dossier rouvert une nouvelle fois devant la justice malgré le fait que Abdelali Hamieddine a été condamné auparavant dans cette affaire en 1993.
Ainsi après une descente massive de ministres du parti lors d’une conférence organisée la semaine dernière à Rabat par Hamieddine et son comité de défense pour clamer son innocence dans cette affaire, c’est le secrétariat général du parti tout entier qui prend position en faveur du principal concerné.
Dans un communiqué publié mardi 6 mars 2018, le secrétariat général du parti qualifie cette poursuite judiciaire «d’imposture». «Le parti réitère son appel pour apporter toutes les formes de soutien au frère Abdelali Hamieddine dans cette affaire», lit-on dans ledit communiqué. A noter que ce texte consacre un paragraphe à la question de Abdelali Hamieddine entre autre sujet d’actualité, alors qu’il tait le scandale sexuel suscité par une personnalité proche du parti, en l’occurrence Taoufiq Bouachrine, directeur de publication du journal Akhbar Alyaoum et dont le procès est prévu ce 8 mars.