La photo d’un ministre israélien avec Ghali crée une polémique entre le Maroc et Israël

561
©The Times of Israel

Le Maroc a exprimé son mécontentement suite à la rencontre entre un ministre israélien et le président de la RASD Brahim Ghali. Tel-Aviv a réagi.

Le ministre israélien de la Communication Ayoub Kara serait à l’origine d’une nouvelle rixe entre le Maroc et son pays. Tout est parti d’une photo du ministre israélien en compagnie du président de la «République arabe sahraouie démocratique» (RASD), Brahim Ghali, prise en mai dernier en marge de la cérémonie d’investiture du nouveau président équatorien Lenin Moreno.

Le cliché fait polémique. Dans un message envoyé par le biais d’une ambassade israélienne en Europe, le royaume a exprimé son mécontentement de la rencontre entre Kara et Brahim Ghali, déclarant qu’il ne tolère pas un tel soutien à la RASD, rapporte The Times of Israel, qui cite Channel 2. Le ministère israélien des Affaires étrangères a répondu mercredi à la requête du Maroc, expliquant que la rencontre n’a pas été coordonnée par le Bureau du Premier ministre. Mais n’a pas pu expliquer comment un ministre a pu prendre part à un acte officiel à l’étranger sans l’aval de son gouvernement.

Le concerné, Ayoub Kara, a également réagi de son côté et dénoncé une «tentative» visant à «mettre en échec» ses efforts pour renforcer les liens entre Israël et le monde arabe. «Mon image en tant que représentant du gouvernement israélien est entachée, alors que je me bats pour faire avancer la paix entre Israël et le monde arabe», a-t-il annoncé dans une déclaration rapportée par The Israel Times. Il a ajouté que la rencontre a été brève et qu’il a serré la main à de nombreuses personnes lors de cette cérémonie.