Nourredine Mediane: « L’Istiqlal ne veut pas rejoindre le gouvernement »

394
Noureddine Mediane. Crédit DR

Le leader istiqlalien Nourredine Mediane a affirmé lors de la réunion de la commission des finances au Parlement que son parti n’a pas l’intention de rentrer au gouvernement. 

Quelques jours après les limogeages royaux qui ont concerné quatre membres du gouvernement d’El Othmani, dont deux ministres du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS), le parti de l’Istiqlal explicite ses intentions.

Intervenant à la réunion de la commission des finances à la Chambre des représentants, le 31 octobre, Nourredine Mediane, membre du comité exécutif du parti de l’Istiqlal, a déclaré que « le parti de l’Istiqlal n’a aucune intention de rejoindre le gouvernement ». Et de préciser: « notre parti ne rentrera pas par la petite fenêtre et nous ne voulons pas combler un vide ».

Le Chef du gouvernement a demandé au PPS et au Mouvement Populaire (MP), deux formations touchées par les limogeages, de proposer de nouveaux noms pour récupérer les portes-feuilles ministériels libres. Alors que les amis de Mohand Laenser ont déjà affirmé leur volonté de rester dans le gouvernement, le parti de Nabil Benabdellah officialisera sa décision de rester ou quitter la coalition gouvernementale le 4 novembre prochain.