Mustapha Khalfi: « Nous agissons pour accélérer les projets à Al Hoceima »

124

Après un long silence radio du chef du gouvernement Saadeddine El Othmani sur les événements qui touchent Al Hoceima, l’exécutif vient enfin de sortir de son silence et annonce une accélération de plusieurs programmes.

«Le gouvernement réaffirme la légitimité des revendications et le droit de protestation dans le cadre de la loi. En même temps, il réitère son souci de protéger les propriétés publiques, la sureté des individus et la sécurité du pays», a affirmé à H24Info Mustapha Khalfi, porte-parole du gouvernement, à l’issue du Conseil de gouvernement tenu ce jeudi 1er juin.

Concernant la réponse du gouvernement aux revendications sociales du Hirak, Khalfi précise: «Nous mettons tout en œuvre pour accélérer la concrétisation des projets de développement dans la ville d’Al Hoceima et dans la région du nord en général».

Dans ce sens, il a fait savoir que tout au long de cette semaine, le chef de gouvernement a tenu des réunions avec les différents ministres qui ont abouti à différentes orientations et décisions.

«La visite de terrain à Al Hoceima a permis de prévoir de nouveaux projets. A titre d’exemples, je cite la décision du ministère de l’Équipement et des Transports de programmer quatre nouveaux projets routiers dans la ville. A noter que l’agence du Nord a lancé depuis janvier et jusqu’à mai, 170 appels d’offres d’une valeur de plus d’un milliard de dirhams», a-t-il indiqué.

Par ailleurs, concernant les activistes arrêtés à Al Hoceima, Khalfi a mis en avant la consigne du ministre de la Justice. Celle-ci appelle à interagir positivement avec toutes les demandes présentées par le comité de défense des personnes arrêtées, notamment en ce qui concerne les demandes de visites des avocats et des familles des détenus, ainsi que la garantie d’un respect strict des procédures d’un jugement équitable.

«C’est pour cela que toute allégation de torture induit obligatoirement un recours à un examen médical afin que la justice les examine», a-t-il souligné.

Enfin, le porte-parole du gouvernement n’a pas manqué de rappeler que le Parlement prévoit la semaine prochaine une séance consacrée exclusivement à la situation d’Al Hoceima.