Au MUR, les frères de Benkirane critiquent l'Arabie Saoudite

Abderrahim Chikhi, Président du MUR, Abdelilah Benkirane SG du PJD. Crédit DR

Le mouvement d'Unicité et Réforme (MUR) bras idéologique du PJD a dénoncé l'arrestation de plusieurs prédicateurs en Arabie Saoudite qui avaient refusé de soutenir le siège imposé par Riyad au Qatar. 

Dans un communiqué daté du 13 septembre signé par son président Abderrahim Chikhi, le mouvement d'Unicité et Réforme (MUR) bras idéologique du parti de la Justice et du Développement (PJD) a critiqué les multiples arrestations survenues récemment en Arabie Saoudite à l'encontre de plusieurs prédicateurs qui ont refusé de soutenir le siège mené par Riyad sur le Qatar.

Figure parmi les prédicateurs Saoudiens arrêtés, Cheikh Salman Al-Awda, théologien qui figurait dans l’opposition islamiste des années 90.

Il avait également, depuis plusieurs années, suscité des débats importants sur la scène intellectuelle saoudienne, notamment sur les libertés publiques et individuelles.

Salman Al-Awda est réputé proche du Qatar et des frères musulmans, courant idéologique dont s'inspire également le MUR.

"Le MUR considère que toute arrestation de quelqu'un qui n'a pas commis de délit est une injustice, voire une agression et un abus", a indiqué le mouvement, s'adressant aux autorités Saoudiennes.

Le MUR appelle également l'Arabie Saoudite à "libérer immédiatement" l'ensemble des détenus, que le mouvement qualifie de "partisans de la réforme".