Migrants: l’Espagne demande à Bruxelles des fonds d'urgence pour le Maroc

2188
Des migrants escaladent les grillages qui séparent le frontière entre l'enclave espagnole de Melilla et le Maroc le 3 avril 2014 afp.com/Blasco de Avellaneda

Le gouvernement espagnol de Pedro Sanchez presse pour que Bruxelles débloque les fonds nécessaires pour que le Maroc puisse contenir les flux migratoires.
Depuis quelques mois, l’Espagne est devenue le principal point d’entrée des migrants en Méditerranée avec 42 000 arrivées cette année, soit le double de ceux qui ont emprunté  la route libyenne et qui ont terminé leur traversée en Italie.
Une situation qui a poussé le gouvernement espagnol à demander l’octroi de fonds au Maroc pour l’aider à contenir ces flux mortels et interrompus de migrants.
Lire aussi: Le Maroc commence le rapatriement de migrants vers leur pays d'origine
Selon El País le montant devrait dépasser les 30 millions d’euros pour les besoins en matériel les plus immédiats.
Le quotidien espagnol ajoute que les rencontres entre l’UE, le Maroc et l’Espagne sont incessantes, et selon une source proche du dossier,  la réponse ne devrait pas tarder vu l’urgence de la situation. D’ailleurs le commissaire européen en charge de la politique de voisinage, l’Autrichien Johannes Hahn sera à Barcelone aujourd’hui, lors de l’inauguration du forum de l’Union pour la Méditerranée, qui réunit les chefs d’État des pays de l’UE avec leurs voisins du sud de la Méditerranée, dont le Maroc.
El País ajoute que l’Espagne craint que tout malentendu ou lenteur diplomatique entraîne un manque de contrôle des arrivées ou la fermeture de la frontière de Melilla. En juillet dernier, 55 millions d’euros ont été promis au Maroc et à la Tunisie,  mais les deux pays n’en ont toujours pas vu la couleur.